Conduite sous l’emprise de l’alcool, quels sont les risques ?

L’alcool est l’une des premières causes de mortalité sur la route :

  • L'alcool est responsable de 30% de la mortalité routière ;

  • Le risque d'être responsable d'un accident mortel est multiplié par 17,8 chez les conducteurs alcoolisés ;

  • Les accidents impliquant de l'alcool sont plus graves que les autres : le nombre de personnes tuées pour 100 blessés hospitalisés est de 23 pour les accidents avec alcool contre 10 pour les accidents sans alcool.

Même à petite dose, l’alcool agit directement sur le cerveau. Raison de plus pour ne pas ignorer ses effets.

A partir de 0,5 g/l les risques sont réels :

  • le champ visuel est rétréci ;

  • la perception du relief, de la profondeur et des distances est modifiée ;

  • la sensibilité à l'éblouissement est plus importante ;

  • la vigilance et la résistance à la fatigue diminuent ;

  • la coordination des mouvements est perturbée ;

  • l'effet désinhibant de l'alcool amène le conducteur à sous-évaluer les risques et à surestimer ses capacités.