La conduite supervisée

La formation en conduite supervisée des véhicules de catégorie B est accessible à partir de l’âge de 18 ans.

La conduite supervisée permet d’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale.

Depuis le 27 novembre 2015, l’obligation de parcourir une distance de 1 000 km pendant une durée minimale de 3 mois est supprimée. La durée de conduite supervisée pouvant désormais être de quelques jours seulement, le ministère a décidé de supprimer le rendez-vous pédagogique.

 

Ce qui ne change pas dans la conduite supervisée

Elle débute par un rendez-vous préalable en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.

Quelques rappels

Quand choisir ce mode d'apprentissage

                       On peut choisir la conduite supervisée :  

                       

  • au moment de l’inscription à l’auto-école

  • pendant la formation après validation du formateur

  • ou après un échec à l'épreuve pratique

Pour pouvoir accéder à la conduite supervisée

      Il faut:

  • avoir réussi le code de la route ;

  • avoir suivi une formation pratique avec un enseignant de l’école de conduite (20 heures minimum) ;

  • avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière.

  • Avoir obtenu un accord préalable écrit de la société d'assurances

 

L'élève et l'accompagnateur sont soumis aux mêmes règles de circulation qu'en conduite accompagnée.

A savoir :
La durée du permis probatoire est de trois ans, comme pour la filière classique. Il dispose de 6 points à l’obtention de son permis de conduire et doit attendre trois ans sans infraction avant d’en obtenir 12. Comme la filière classique 2 points chaque année durant 3 ans.